La Bélogue

Sur la route de la soie

Ou le désir de soie
dimanche 17 octobre 2010 par Paul FAICHE

La route de la soie est pour moi un grand mystère, plus grand que celui de la soie elle même. Ce qui m’intrigue, ce n’est pas celui de sa création, bien qu’il y ait là force amour et peine pour la faire exister qui mériteraient le détour, non, c’est le mystère du voyage de la soie.

Comment, depuis des millénaires, alors que confins et contours de la terre sont encore inconnus des humains, comment cette soie a t’elle pu voyager, parcourir des milliers de lieues vers son destin, braver les périls du voyage d’Orient en Occident, s’écouler à flot, et tout cela sans pilote ou commanditaire apparent ?

Tissée avec soin et attention, la soie prenait la route, quelque part, au delà des montagnes, sur les terres d’Orient ; de ce pays d’abondance dont nul ne connaissait même le nom, elle entamait son voyage, de relais en relais, mue par une force inexplicable, pour arriver là, en ces lieux, où elle rencontre le désir de soie.

Alors, une seule explication, la soie était une sorte de manne, poussée par les vents, un don de Dieu passant de mains en mains invisibles, sous la seule impulsion de son désir, le désir de soie.

Certes, ce don de Dieu n’était pas gratuit, on payait le commissionnaire … et
seuls ceux qui prétendaient être en relation étroite avec Dieu, et ainsi seuls dignes de ce don, l’accaparèrent des siècles et des millénaires durant, pour en faire l’aliment de leur puissance.

Certes encore, Dieu lui même, chef d’oeuvre des marketeurs des temps bibliques, n’assura jamais totalement la gratuité de ses dons. Il s’est toujours appuyé sur des clercs avisés dans le commerce des croyances pour réussir dans la bonté divine, comme dans la soie céleste.

Et pourtant le désir de soie, a fait fi du temps qui passe, des temps mauvais, des barrages mis sur sa route et des privations inévitables. Il est toujours là, espérant un arrivage.

Les routes anciennes sont tombées dans l’oubli, mais les chemins de l’internet ont innervé et renouvelé le réseau de la soie, ouvrant sur le monde et sur le tumulte de la vie, de nouvelles fenêtres d’où émergent parfois de magnifiques pépites.

Elles paraissent surgir d’un lointain et mystérieux creuset qui serait le coeur de cette étrange machine qui met le monde à votre porte.
Toujours inattendues mais espérées, elles apparaissent comme hier les pièces de soie, au gré de l’arrivée des caravanes et des caprices de la route, au gré des fantaisies du climat et des accidents de la nature, au gré des guerres et des dominations qui barrent la route et l’ensevelissent dans l’oubli.

Un jour, un éclair blanc a illuminé l’écran ; une faille a traversé le paysage devenu méconnaissable désormais, sous un abondant manteau de neige. Elle a formé une muraille de glace et a coupé l’Est de l’Ouest, enseveli la route sous le poids du silence, et désorienté les voyageurs affairés à la recherche des anciens passages, disparus.

Depuis, le flot de soie, jadis intense, s’est raréfié puis interrompu, ou presque. De temps à autres, pourtant, l’arrivée de quelques pépites venues de lieux improbables ... mais aussi de pâles imitations de la soie véritable, tissées en pure nostalgie … ont maintenu en vie, soigné le désir de soie et témoigné de la vie qui s’affairait au loin à trouver de nouveaux passages pour rétablir la route.

Et puis voilà qu’ont pointé quelques avant gardes d’un flot prometteur. La route de la soie a repris son respir ; le coeur mystérieux bat à nouveau à son rythme, étonnant et rassurant.

La soie, ce don de la vie, est revenue, merveilleuse, colorée, si douce, si fine, et si ténue qu’on n’ose la toucher.

Elle est bien là, elle se montre et se voit. Elle s’empile sur les étals de la ville recouvrant les pièces de nostalgie, appelant à nouveau aux désirs et à la joie des hommes que rameutent sur le marché les carillons d’allégresse.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 358 / 223139

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Chez Margot, l’atelier d’écriture   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License