La Bélogue
Pour une campagne des retraites offensive

La retraite, c’est révolutionnaire

La retraite est un commencement ; respectons le !
vendredi 12 juillet 2013 par INVITES

D’un côté la potion des réformateurs pour « sauver les retraites » est toujours plus amère : la durée de cotisation permettant de bénéficier d’une retraite à taux plein était de 37 ans ½ jusqu’en 2003, elle est de 41 ans ½ aujourd’hui. Sera-t-elle de 44 ans demain ? Etant donné que 7% des salariés de plus de 50 ans sont déjà au chômage, l’allongement de la durée de cotisation se traduit automatiquement par une baisse du taux de remplacement et donc du niveau des pensions. C’est le cas en particulier pour les femmes qui connaissent une double peine du fait qu’elles n’ont souvent pas une carrière complète.

Par « réseau salariat »

« réseau salariat » est une association d’éducation populaire

Face aux propositions des réformateurs, les opposants à la réforme restent sur la défensive, tentant de freiner la reculade des droits sociaux en revendiquant une politique de relance de l’emploi, le maintien de l’âge légal de 60 ans et d’un taux de remplacement de 75% du salaire moyen des 10 meilleures années de carrière sans préciser s’il s’agit du salaire brut ou du net.

Dans les deux cas, les réformateurs et leurs opposants semblent s’accorder sur un point : les retraités seraient d’anciens salariés, souvent utiles mais ne produisant aucune richesse économique, à la charge des seuls actifs au titre de la solidarité intergénérationnelle.

Face à ce constat, le Réseau Salariat (*) invite les travailleurs et leurs représentants syndicaux à sortir de cette logique défensive et à faire honneur aux fondateurs de la sécurité sociale. Nous rappelons que la retraite a été conquise comme continuation du salaire à vie et non dans une logique de prévoyance ou d’épargne.

Aussi nous proposons de renouer avec une revendication syndicale qui a eu cours jusqu’en 1995 : 100% du meilleur salairen et pour tous - salariés, indépendants ou non - dès 55ans - avec au minimum le SMIC, financé à 100% par la cotisation sociale, et sans condition d’annuités ou de carrière.

Revendiquer 55 ans comme âge politique de la retraite, c’est affirmer la retraite comme un nouveau départ dans une forme de travail qui remet en cause radicalement la définition dominante de travail qui voudrait que seul le travail en emploi soit générateur de valeur économique.

La retraite n’est pas la fin du travail, c’est la fin de l’emploi ! Car l’emploi - ou le marché du travail - nous aliène, à travers les cadences qu’impose le capital, la division du travail qui réduit notre faculté créative, l’absence de maîtrise des tenants et aboutissants de notre œuvre.

Pour en savoir plus sur les propositions de « Réseau Salariat » vous pourrez lire notre dossier sur la retraite et en particulier notre texte-manifeste « Campagne retraites 2013 » (ci-joint).

- Les retraités, modèles d’une nouvelle production de valeur économique

Les retraités le disent : « je n’ai jamais autant travaillé », « je n’ai jamais été aussi heureux de travailler ». Cela veut‑il dire qu’ils sont utiles, ou qu’ils sont productifs ? Leurs pensions sont‑elles un salaire exprimant leur contribution à la production de valeur… Voir article par Bernard Friot

- À propos du rapport Moreau sur la réforme des retraites

Il ne s’agit pas ici d’examiner le rapport Moreau dans son ensemble, mais de se polariser sur « l’effort financier requis pour rééquilibrer le régime général et les régimes alignés [qui] peut être évalué à environ 7 Mds € en 2020. », en plus « d’une enveloppe de 600M€ envisagée… Voir article par Christine Jakse

- Campagne retraites 2013

100% du meilleur salaire net pour tous — salariés, indépendants ou non — dès 55 ans — avec au minimum le SMIC, financé à 100% par la cotisation sociale, et sans condition d’annuités ou de carrière Introduction Il y a aujourd’hui en France environ 15 millions de retraités. Ils… Voir article par Christine Jakse et Bertrand Bony

- L’enjeu de la réforme des retraites

Résister à la réforme capitaliste et assumer cette autre définition de la valeur économique ... Voir vidéo

- Retraites : l’enjeu du salaire à vie

La pension de retraite a été construite avec comme objectif syndical la continuation à vie du salaire atteint à 55 ans. Le modèle a été le régime de la fonction publique, étendu à l’EDF (où on parle de « salaire d’inactivité »), à la SNCF et aux autres entreprises publiques.… Voir article par Bernard Friot

- Contre la double peine des femmes en matière de retraite

En finir avec les annuités et les points, libérer donc aussi les hommes et assumer la portée révolutionnaire de la sécurité sociale Les inégalités entre les femmes et les hommes en termes de salaires, autour de 22%, explosent au moment de la retraite : l’écart monte alors à… Voir article par Bernard Friot

- L’enjeu des retraites

Conférence autour du livre « L’enjeu des retraites »... Voir vidéo


titre documents joints

La campagne retraite 2013 par "réseau salariat"

12 juillet 2013
info document : PDF
253.9 ko

L’article sur la campagne retraite 2013 de réseau salariat au format pdf


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 108 / 218073

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Bloc notes d’Antoine Sereine  Suivre la vie du site Travailler tous pour gagner tous   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License