2017 - Babord Toute
Projet présidentiel

60 engagements pour la France

Par François Hollande
samedi 28 janvier 2012

François Hollande a présenté le 26 janvier à la Maison des métallos à Paris, son programme destiné à redresser et rassembler la France et les français ; ce programme se présente sous la forme de 60 propositions, ses "60 engagements pour la France", publiés dans un document d’une quarantaine de pages.

Dans ce document, publié jeudi quelques heures avant sa présentation par le quotidien « Le Parisien », François Hollande affirme des "mesures nouvelles". Son projet porte la marque du réalisme et de la rigueur qu’il dit imposés par la crise économique que traverse le pays. Le candidat a ainsi réadapté aux circonstances les ambitions qu’il avait précédemment affichées ou celles figurant au programme du parti socialiste.

Ne sont présentés ici que les titres de chapitres etce qui concerne le chiffrage et le financement du projet

Je veux redresser la France

- Je veux relancer la production, l’emploi et la croissance
- Je veux défendre l’agriculture française et soutenir la ruralité
- Je veux mettre les banques au service de l’économie
- Je veux redresser nos finances publiques
- Je veux réorienter la construction européenne

Je veux rétablir la justice

- Je veux engager une grande réforme fiscale
- Je veux négocier une nouvelle réforme des retraites
- Je veux renouer avec l’excellence de notre système de santé et renforcer l’hôpital public
- Je veux faire construire plus de logements
- Je veux faire prévaloir la justice au travail
- Je veux réinstaller la justice dans tous nos territoires, en métropole comme en Outre-mers
- Je veux lutter sans concession contre toutes les discriminations

Je veux redonner espoir aux nouvelles générations

- Je veux combattre le chômage, qui frappe particulièrement les jeunes et les séniors
- Je veux remettre l’éducation et la jeunesse au coeur de l’action publique
- Je veux faire de la France la nation de l’excellence environnementale
- Je veux soutenir l’accès à la culture et à la création artistique

Je veux une République exemplaire et une France qui fasse entendre sa voix

- Je veux défendre et promouvoir la laïcité
- Je veux que la prochaine présidence soit celle de l’impartialité de l’Etat, de l’intégrité des élus et du respect des contre-pouvoirs
- Je veux donner à la police et à la justice les moyens de nous protéger
- Je veux donner un nouvel élan à notre démocratie
- Je veux porter haut la voix et les valeurs de la France dans le Monde

Le chiffrage et le financement du projet

Mon projet se fonde sur des hypothèses de croissance de notre économie, à la fois prudentes et réalistes. La croissance, très dégradée par la politique menée ces dernières années, pourra atteindre 2 à 2,5% en fin de mandat.

Pour maîtriser et diminuer l’endettement de la France, que la droite a doublé en dix ans, je ramènerai les finances publiques à l’équilibre, en respectant l’engagement de 3% de déficit par rapport au PIB en 2013.

La dépense publique sera maîtrisée. Les prélèvements seront inférieurs à 47%, chiffre comparable à celui affiché par la majorité sortante.

En dix ans la droite a accordé aux ménages les plus aisés et aux grandes entreprises plus de 50 milliards d’euros de cadeaux fiscaux qui ont creusé la dette et accru les inégalités sans aucun bénéfice pour la croissance et l’emploi. Pour rétablir les finances publiques, j’en annulerai 29 milliards d’euros, équitablement répartis entre les ménages et les entreprises.

Pour mettre en oeuvre mes priorités, j’engagerai des mesures nouvelles pour un montant de 20 milliards d’euros à l’horizon de l’année 2017. Ces politiques seront équilibrées par des réductions de dépenses ou par un financement spécifique. Par exemple, 5 milliards d’euros seront consacrés à l’industrie et aux PME, mais les avantages fiscaux accordés actuellement aux très grandes entreprises et au secteur financier diminueront. 5 milliards d’euros seront destinés à soutenir l’emploi des jeunes et à lutter contre le chômage, mais les dépenses encourageant les entreprises à augmenter le recours aux heures supplémentaires seront supprimées. Je maîtriserai les dépenses de l’Etat : toute nouvelle dépense sera financée par des économies et le nombre total de fonctionnaires de l’Etat n’augmentera pas.

Par cette stratégie globale, nous redresserons la France avec sérieux et ambition.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 190 / 11811

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Programmes et propositions de gauche   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License