2017 - Babord Toute
Un peu de vérité, un peu d’air frais

Les horreurs d’un quinquennat raté

Sarkozy, les 15 chiffres de l’échec
jeudi 15 décembre 2011

La crise mondiale vécue actuellement n’est pas un accident et ne saurait être l’arbre derrière laquelle se cacheraient les responsabilités des politiques libérales passées et actuelles. Elle est une, parmi les 300 imposées depuis 30 ans par la croisade néo-libérale, qui va de continents en continents et de crise en crise pour s’en repaitre. Pour les peuples européens et américains, précisément, elle est aussi un instant de choix privilégié ; en France, elle ne saurait servir de paravent aux politiques sarkoziennes qui en participent pleinement et y persiste. Saisissante cette représentation des résultats d’un quinquennat commencé dans les ardeurs et les rêves féodaux des croisés sarkoziens, partant à l’assaut de la république, le catéchisme néo-libéral au fusil. Il se termine dans le chaos et l’agonie interminables des valeurs néo-libérales au nom desquelles le clan des sarkoziens a bataillé et pillé sans relâche france et français.

15 Chiffres

15 Echecs

1. De 1175.9 (1er trimestre 2007, Insee) à 1788 milliards d’euros à la mi-2012 (prévisions Bercy/Banque de France et rapport du projet de loi de finances pour 2012).

2. Liste établie par le journal Le Monde sur la base des travaux de la commission des finances de l’Assemblée nationale présidée par Jérôme Cahuzac. Par ailleurs, les prélèvements obligatoires sont passés de 43.3% du PIB -818.9 milliards- en 2007 à 44.5% -920.9 milliards- en 2012 (Insee/conseil des prélèvements obligatoires et rapport du projet de loi de finances pour 2012).

3. Hausse entre 2002 (Nicolas Sarkozy était ministre de l’Intérieur) et 2010 (rapport thématique de la Cour des comptes, 2011).

4. En utilisant le seuil de pauvreté à 60 % du niveau de vie médian, chiffres Insee/Observatoire des inégalités. En 2008, 7.836 millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté. En 2009, 8.173 vivaient sous le seuil de pauvreté.

5. 66000 suppressions de postes entre 2007 et 2011 auxquelles il faut ajouter les 14000 suppressions programmées à la rentrée 2012.

6. Classement mondial effectué par RSF.

7. Rapport 2011 de Médecins du Monde.

8. Chiffres de l’Insee (2010).

9. De 9,5 milliards d’euros de déficit en 2007, nous sommes passés à 18.2 milliards à la fin 2011 (rapport du projet de loi de financement de la sécurité sociale).

10. De 39.1 milliards d’euros de déficit en 2007, nous sommes passés à 75 milliards à la fin 2011 (prévisions Bercy).

11. Le taux de croissance cumulé sur la période 2007-2011 est de 2.6% (avec un taux de 1.7% pour 2011). Fin 2006, le taux de croissance était à 2.5% (Chiffres Insee).

12. En 2002, la France comptait 4.045.000 emplois industriels. Elle en compte 3.292.000 au troisième trimestre 2011, soit une baisse de 750.000 (chiffres de l’Insee 2011).

13. Chiffres de l’Insee (2010).


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 233 / 10764

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Mensonges et arnaques de campagne   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License