2017 - Babord Toute
Depuis 2013, le niveau des retraites a reculé de 10% sur celui des salaires

Les retraités ne sont pas contents !

Manifestations 2017
samedi 30 septembre 2017 par Antoine SEREINE

Le transfert, voulu par notre génie Picard, des cotisations sociales sur la CSG des retraités a pour but d’augmenter le pouvoir d’achat des actifs, mais il va couter aux retraités une perte cumulée du pouvoir d’achat d’une dizaine de %. Depuis 2013, les retraites n’ont pas été revalorisées. Pendant ce temps les salaires moyens ont augmenté de l’ordre de 1,1%, ce qui fait que l’écart entre retraites et salaire s’est accru de 6,6%. Le transfert des cotisations sociales sur la CSG des retraités augmentera encore cet écart. Les retraites seront amputées dès 2018 brutalement de 1,7% supplémentaires, alors que le pouvoir d’achat des actifs se verra augmenté de 1,45% du fait du transfert, ce qui ajoutera 3,15% à l’écart grandissant entre salaires et retraites qui voisineront ainsi une perte cumulée de pouvoir d’achat de 10% en 6 ans. Tout ceci aboutit à une sensible réduction du taux de transfert des salaires. C’est pourquoi on a vu de nombreux retraités manifester dans les rues cette fin septembre.

Pas contents les retraités et retraitées, et même en colère !

Pas contents du tout

Les taux de remplacement des pensions de retraite sont en France un peu inférieurs à ceux de la moyenne OCDE et de l’Union Européenne ; 54% au salaire moyen et 62% à la moitié du salaire moyen pour la France (60 et 70 % pour l’Ocde).


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 15 / 10764

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Après l’élection présidentielle   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License